Après le lancement officiel de la Biosphere Ethics Initiative (BEI), au Muséum National d'Histoire Naturelle (Paris), le 18 février 2010, Le Conseil de l'UICN l'a adopté à sa session de juin 2010, avec des recommandations pour son développement.

Télécharger le PDF : Decision_du_Conseil_UICN.pdf 53.29 KB

Du 14 au 18 septembre, Kathryn Kintzele et Karla Monteiro Matos (Co-Chairs de la BEI) ont organisé le premier « Relato* » de mise en œuvre locale de l'Initiative : « The Biosphere Ethics Initiative : toward a local ethic of the Indiana Dunes region ». L'atelier s'est déroulé d'abord à Windblown Hill (Libertyville, Illinois), puis à Creekwood Inn Conservatory (Michigan City, Indiana), avec une tournée sur le terrain. De nombreuses personnes, représentant les organismes et ONG impliqués dans la conservation des dunes de la rive sud du lac Michigan, ont échangé entre eux et avec des membres de la BEI, sur leurs visions, leurs valeurs, leurs démarches. A partir de là, un travail d'élaboration de « The Ethic of Indiana Dunes Region, a Call for Ethical Action » a lancé ; il est en cours de finalisation.

* Relato. Nous avons décidé d'utiliser ce mot brésilien pour désigner des ateliers d'échanges et de partages de points de vue sur les démarches de conservation de la nature, en particulier à l'échelle locale.

Un « side event » a été organisé par Kathryn Kintzele à la 10ème Conférence des Parties de la Convention pour la Diversité Biologique à Nagoya, le 21 octobre. Vincent Graffin, Vice-Président du Comité Français de l'UICN, Délégué du Directeur Général du Muséum National d'Histoire Naturelle pour la Conservation de la Nature et l'Expertise y a présenté les orientations que le Muséum pourrait prendre pour mettre en œuvre la BEI.

Lire l'article sur le site iucn.org

Le 30 octobre, Patrick Blandin a participé à une réunion de l'association Païolive, qui œuvre à la conservation du Bois de Païolive, un écocomplexe karstique à biodiversité élevée situé en Ardèche méridionale. L'objectif était de voir comment l'association, qui dès son origine a mis en avant la dimension éthique de sa démarche, pouvait s'inscrire dans la dynamique de la BEI. Il a été décidé d'écrire un nouveau manifeste de l'Association, faisant référence à la BEI.

A l'invitation de l'UICN,  du 18 au 20 novembre, Kathryn Kintzele, Karla Matos Monteiro, George Rabb (membre d'honneur de l'UICN, ancien président de la Commission de sauvegarde des espèces) et Patrick Blandin ont participé à la réunion du Conseil, au siège de l'Union (Gland, Suisse). Ils ont animé une séance de présentation de la BEI. Avec l'appui de Brendan Mackey, Conseiller pour l'Océanie, impliqué dès l'origine dans l'élaboration de l'Initiative, le Conseil a adopté une nouvelle décision pour soutenir des actions en 2011.

A l'invitation d'Antonio Herman Benjamin (Ministro do Superior Tribunal de Justiça, Brasil) et de l'Ambassade de France, Patrick Blandin a participé les 6 et 7 décembre au 1° Colóquio Ambiental França-Brasil de Juízes, consacré à la protection de la biodiversité. Ce colloque, accueilli dans les locaux du Sénat, à Brasilia, était organisé par l'Ecole Nationale de la Magistrature du Brésil et par l'Association des Magistrats Brésiliens, avec le soutien de l'Instituto o Direito por um Planeta Verde, de l'Ambassade de France, de l'Association des Juges Fédéraux du Brésil, de la Commission on Environmental Law de l'UICN et du Comité Français de l'UICN. Patrick Blandin a donné la conférence introductive, pour présenter les enjeux de cette protection et les orientations de la BEI. Christophe Lefebvre, Conseiller de l'UICN pour l'Europe de l'Ouest, et chargé des affaires internationales de l'Agence des Aires Marines Protégées, a présenté la réglementation française en matière de protection du littoral. Des représentants de la Cour de Cassation et du Conseil d'Etat, ainsi qu'une magistrate en fonction au Ministère de l'Ecologie et des magistrats brésiliens ont présenté les cadres réglementaires et les pratiques juridiques en France et au Brésil.

Le 9 décembre, un colloque analogue était organisé à Rio de Janeiro, sous la houlette de l'Ecole de l'Escola de Magistratura Regional Federal da 2° Região, selon un schéma analogue au colloque de Brasilia.

Le 10 décembre, à l'initiative de Karla Monteiro Matos (BEI Co-Chair), et à l'invitation du Museu do Meio Ambiente do Jardim Botânico de Rio de Janeiro, Patrick Blandin a donné une conférence intitulée « Muséums et conservation de la biodiversité : la dimension éthique ».

Télécharger le PDF : P_BLANDIN_Conf_Rio_10.12.2010.pdf 728.94 KB

Les discussions ont permis d'initier une réflexion sur la façon dont les institutions muséales pourraient s'engager dans des démarches inspirées par la BEI, en particulier dans leurs activités de recherche et de diffusion des connaissances.

Au titre du Comité Français de l'UICN, Patrick Blandin est membre du Comité de révision de la Stratégie nationale pour la biodiversité. Il a participé au groupe de travail « Vision » qui a élaboré le préambule de la nouvelle stratégie. Des idées de la BEI ont inspiré la rédaction de ce texte, qui a été adopté par le Comité de révision le 15 décembre.