Prix littéraires

livre_biodiversite 
L'ouvrage « Biodiversité, l'avenir du vivant » a été couronné par trois prix locaux. Le 22 juin 2010, le jury de la Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère a choisi l'ouvrage pour le « Prix Livre Environnement 2010 ». Le 4 février 2011, il a reçu le prix « La Science se livre » (catégorie adultes) du Conseil Général des Hauts-de-Seine. Dans le cadre du Festival du Livre « Science et Environnement » de la Ville de Vence, le Prix du Frêne 2011 lui a été attribué.

En 2010, l'ouvrage a été couronné par l'Académie française, qui lui a attribué l'un de ses Grands Prix, le Prix Léon de Rosen. Créé en 2010, ce nouveau prix a pour objectif de récompenser tous les deux ans « un roman, un essai ou une bande dessinée qui aura le mieux contribué à la compréhension et à la diffusion des valeurs que recouvre la notion de respect de l'environnement ».

Le livre Biodiversité, L'Avenir du vivant, édité chez Albin Michel, a reçu le 10 juin le prix Léon de Rosen de l'Académie Française. Ce nouveau prix a pour ojectif de récompenser tous les ans «un roman, un essai ou une bande dessinée qui aura le mieux contribué à la compréhension et à la diffusion des valeurs que recouvre la notion de respect de l'environnement».
La « biodiversité » recouvre la variété des formes de vie sur terre. Elle est aujourd'hui menacée de toutes parts. Quels sont les enjeux de la protection des espèces et des milieux naturels pour l'avenir de la biosphère et des hommes ?

Ce livre essentiel répond à cette question, et à bien d'autres encore. Comment inventorier la richesse en espèces de la planète (1,6 millions d'espèces connues sur un total pouvant atteindre 50 millions) ? Comment retracer l'histoire biologique mouvementée d'une terre en évolution permanente, histoire dans laquelle l'espèce humaine est devenue un acteur prépondérant ? Que signifie « conserver la biodiversité » ? Comment les idées se sont-elles formées, oscillant sans cesse entre des points de vue différents sur ce que devraient être les relations des humains avec la nature ?

Par décision de l'ONU, 2010 est l'année de la Biodiversité. À cette occasion, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, l'UICN, une organisation qui réunit plus de 80 gouvernements et plus de 1000 ONG, va promouvoir une « Éthique de la Biosphère ». Patrick Blandin, l'un des initiateurs de ce projet, nous livre ici ses propositions pour l'élaboration d'une éthique évolutionniste dans un remarquable et indispensable plaidoyer pour que « Nature vive »...